Quand commencer la diversification ?

La croissance de bébé entraîne avec elle des changements auxquels il doit s’adapter et parmi ses changements, il y a la diversification. En plus du lait qui était sa nourriture principale jusqu’à présent, l’alimentation de bébé va changer par le moyen de la diversification. En quoi consiste-t-elle réellement et comment ça marche ? Ce petit guide vous dit tout sur l’alimentation de bébé et les différentes étapes de la diversification. Cet article aborde également les précautions à prendre de sorte à contourner les éventuels risques d’étouffement et à appliquer les bonnes techniques pour aider bébé.

La diversification : qu’est-ce que c’est ?

Arrivés à leur cinquième mois, les tout-petits commencent à avoir une certaine curiosité, notamment pour ce qu’il y a dans l’assiette de leur entourage. Ils commencent à chercher d’autres saveurs que celui du lait maternel ou du lait infantile. Le moment de la diversification approche à grands pas et elle consiste à laisser bébé découvrir par lui-même d’autres aliments : la purée et les aliments solides font leur entrée dans la vie de bébé. Attention, les spécialistes ne conseillent la diversification que vers les six mois de bébé. C’est l’âge propice pour varier l’alimentation de bébé et pour stimuler davantage son éveil. D’ailleurs, si votre loulou tient déjà bien en position assise, profitez-en pour le déposer dans sa chaise haute et pour le laisser explorer cette nouvelle étape de sa croissance. Habituellement, on laisse bébé livré à lui-même, face à une assiette. Assisté par les parents, il est libre de toucher, de sentir et de goûter.

Les pas-à-pas de l’alimentation bébé et de la diversification

Alors que bébé continue de grandir, votre lait ou le lait infantile qu’il boit n’est plus suffisant pour le rassasier. Mais faites attention, car même si l’alimentation de bébé prend une autre tournure, le lait reste son alimentation de base. Étant toujours indispensable à sa croissance et servant d’apport nutritif, votre bout de chou doit au moins en boire 500 ml par jour.

La diversification se fait étape par étape, et selon l’âge de bébé, la première phase étant de 6 à 12 mois et la seconde phase de 12 mois à 3 ans.

La première phase allant de 6 à 12 mois consiste à varier graduellement l’alimentation de bébé. Tout se fait étape par étape : un nouvel aliment toutes les semaines suffit, l’idée étant qu’il découvre les goûts sans se précipiter. À ce stade, laissez les choses se faire en douceur, et présentez-lui les aliments toujours sous forme de purée. Légumes, fruits, féculents, protéines et matières grasses doivent tous être mixés. Il existe des idées de menu à partir desquelles vous pouvez vous inspirer pour varier l’alimentation de bébé.

La seconde phase allant de 12 mois à 3 ans consiste ensuite à initier les aliments solides comme ceux des grands, sans pour autant arrêter le lait. Devenu plus grand, bébé peut désormais prendre quatre repas comme un grand, en misant sur des aliments diversifiés : laitage, protéines et céréales sont autant plébiscités que les légumes, les fruits et la viande.

Diversification et précautions pour le bien-être de bébé

La diversification de l’alimentation de bébé est une nouvelle étape de sa vie à laquelle il va devoir s’adapter. Alors que bébé était habitué au lait maternel ou au biberon, la découverte de nouvelles saveurs peut entraîner certains risques. Lors de la première phase par exemple, il est primordial d’y aller petit à petit pour habituer l’organisme de bébé. Aussi, à ce stade des aliments comme le miel, les viandes et charcuterie, les fruits de mer ainsi que les autres aliments de la même famille des poissons sont à éviter, étant susceptibles d’entraîner une allergie. Au cours de la deuxième phase, il reste important de rester prudent et de garder un oeil sur l’alimentation de bébé par risque d’étouffement. Pour cela, les gros morceaux sont à éviter à tout prix.

Nutrition de bébé : quel lait choisir ?
Idées de menus types selon l’âge de bébé